SÉJOURS DE CHASSE

Sanglier | 19-24 Janvier 2016

Didier, Régis, Bernard, Paul, Thierry, Mitch, Guy, Guillaume, André et Olivier… En ce début 2016, dix chasseurs ont testé en Biélorussie la chasse du sanglier en battue. Reportage.

Le voyage en Biélorussie

A l’aéroport, les formalités sont prises en charge par Passions Nature Belarus : cela laisse le temps au groupe de faire connaissance. Une partie du groupe fera le trajet Paris - Minsk, alors que trois des chasseurs feront un vol Toulouse - Frankfort - Minsk.

Arrivés à Minsk, le  groupe doit bien s’adapter à l’environnement : + 2h de décalage horaire, et -10°C de température ambiante. Le confort du minibus avec chauffeur mis à disposition par l’agence est le bienvenu !  

L’hébergement, lui aussi, est prometteur, et même luxueux : les chambres sont spacieuses et chauffées, avec plusieurs salles de bain à disposition et un espace de vie suffisant pour l’accueil de groupes.

La chasse dans des biotopes préservés

Après les formalités administratives du premier jour et les ultimes vérifications des armes, le transport vers les lieux de chasse se fait dans des véhicules de type russe, moins confortables que le minibus mais ô combien efficaces dans la neige !

La chasse en battue pour le sanglier se déroule dans des territoires immenses aux biotopes d’une variété inégalable, de la forêt enneigée au marais recouvert à perte de vue de roseaux.

Encadré par des responsables locaux et des gardes-chasse, les traqueurs et leurs chiens de race Laïka rabattent les sangliers sur la ligne de postés. Le groupe de chasseurs (aidés d’un précieux interprète) profite de cette somme d’expériences exceptionnelle pour chasser de jour comme de nuit, avec à la clé la chance de prélever un animal hors norme.

À la recherche des sangliers, nos nemrods en verront tous les jours, dont certains spécimens pèsent parfois 150 kg. Au détour de leur aventure, ils croisent classiquement des chevreuils, cerfs, renards, mais aussi, souvent pour la première fois de leur vie, des élans et des bisons.

Pour des souvenirs inoubliables

Pour se requinquer au milieu de ces journées bien remplies, les rabatteurs locaux partagent avec fierté certaines de leurs spécialités culinaires, comme des charcuteries à base de castor, d’élan, de sanglier et de porc, parfois agrémentées de grillades improvisées au milieu de la neige.

Même si certains préfèreraient un pique-nique sur le pouce pour profiter de chaque instant de chasse, la convivialité l’emporte ! Ces instants de répit sont aussi l’occasion de revenir sur la matinée, et son lot d’émotions cynégétiques inédites.

Jour après jour, on ne compte plus le nombre de sensations fortes, de sangliers prélevés ou d’actions de chasse magnifiques que leurs auteurs ne sont pas près d’oublier.

Pour notre groupe de chasseurs, le séjour s’achève trop vite, avec la furieuse envie d’y revenir :

« Tout chasseur se rendant en Biélorussie sera comblé par ses immensités,
par la variété des biotopes, par la diversité et les densités de la faune
et par l’accueil réservé sur les lieux de chasse. »

Ils en parlent :


Chassons :

www.chassons.com

Témoignage de Didier :

drive.google.com

 

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies. En savoir plus